Et tu as eu 11 ans

J’ai l’impression que c’était hier que je te rencontrais pour la première fois.

Tu arrivais comme un cadeau que le Père Noël aurait oublié de distribuer.

Erreur rectifiée le lendemain de Noël.

Te rencontrer fut la plus belle chose qui me soit arrivée.

Devenir maman d’une si jolie petite fille si minuscule dans cette couveuse.

Un bébé arrivé un peu trop tôt mais qui a su se battre pour nous rejoindre assez vite dans notre chez nous.

11 ans se sont écoulés et tu deviens de plus en plus jolie, tu t’affirmes, tu sais ce que tu veux.

Je préserve ton identité et pourtant j’avais envie de publier ce selfie de nous deux, si proches, si ressemblantes mais tu as refusé. Et je respecte ton choix.

Tu adores te plonger dans un roman, tu te mets dans ta bulle.

Jouer avec tes frères comme pour rattraper ce manque, c’est dur la séparation. Toi au collège et eux deux encore à l’école du village.

Tu joues à la grande mais parfois tu redeviens la petite fille que tu étais jusqu’à peu.

Ma crevette devenue une jolie corolle qui s’épanouit de jour en jour.

Je recherche dans ton visage les vestiges de l’enfance mais il n’y en a plus guère de trace.

Tu grandis, tu t’épanouis et je te laisse grandir, fière de ce que tu deviens.

Aucun regret du temps qui est passé, cela doit être et il faut regarder vers l’avenir.

Nous t’avons regardé souffler tes 11 bougies tous les 4.

Et puis tu as ouvert tes cadeaux, les nôtres et ceux de ton pépé.

Des lunettes de soleil pour protéger tes jolis yeux à la belle saison, un livre pour agrandir ta collection et de la part de ton pépé un miroir et un cale porte pour décorer ta chambre d’ado.

Je t’aime ma princesse.

Publicités